L’analyse des données territoriales, complément nécessaire aux baromètres, sondages et palmarès



A la portée de tous, l’open data regroupe des données objectives sur tout le territoire français. Elle constitue ainsi une ressource précieuse pour la compréhension des enjeux, évolutions et aspirations des habitants.


L’open data est un mouvement qui vise à mettre à disposition du public des données issues d’acteurs publics ou privés en permettant leur accès, traitement et réutilisation par tous[1].

Les données ouvertes sont des informations publiques issues de l’État, de ses établissements publics, des collectivités territoriales ainsi que de personnes de droit public ou de droit privé chargées d’une mission de service public.


La France est un des leaders mondiaux en matière d’open data[2]. Les derniers rapports de l’OCDE et de la Commission européenne témoignent des efforts importants réalisés et placent la France sur le podium des nations qui rendent le plus accessible leurs données publiques.


Le croisement de sources de données diverses issues de l’open data permet d’obtenir une vision transversale de l’ensemble du territoire français.



L’utilisation de l’open data dans le décryptage des territoires

L’open data donne lieu à une changement de paradigme dans le décryptage des attentes de la population et le pilotage des politiques publiques structurantes.


L’analyse de données permet d’observer des tendances durables, sans interférence des humeurs humaines. Il ne s’agit plus d’une photo statique du territoire, mais d’une vision dynamique permettant d’appréhender l’évolution dans le temps et les disparités.


Valoriser le patrimoine de données anonymes mises à disposition par les institutions et administrations offre une lecture fine et une approche comparative des enjeux territoriaux.



Exemple : l’enseignement supérieur

Extrait du Baromètre des territoires sur l’attractivité des villes moyennes (Ifop, Villes de France, ANCT, Banque des Territoires)



L’analyse des données ouvertes par Parcoursup précise, à l’échelle de la commune, l’intercommunalité ou le département, les formations proposées aux bacheliers. On peut ainsi vérifier leur adéquation avec leurs souhaits, cartographier l’offre et le nombre de places par filière ou domaine d’étude ou encore les mobilités entre académies.


En croisant ce jeu de données avec celui du Besoin en Main d’Œuvre diffusé par Pôle Emploi, la cohérence entre les formations proposées sur un territoire avec les métiers sollicités par les entreprises qui y sont installées est mise en exergue.


Appréhendez les enjeux de l’enseignement supérieur sur votre territoire : Rendez-vous sur le data lab de SPALLIAN

Convaincus que l’usage de la data doit révolutionner la lecture des territoires, SPALLIAN coorganise avec Christophe Borgel (Territoires, Formation et Conseil) et Brice Soccol (Public & Private Link) un événement pour promouvoir ce regard inédit sur les territoires.


Autour d’un diner, ils démontreront le potentiel réel de la data dans le pilotage des politiques publiques, comme des projets structurants portés par les entreprises ayant à cœur le développement local.


Diner le 9.11.21 au Pavillon Elysée

Pour en savoir plus : fovea@spallian.com

[1] SPALLIAN a réalisé un tableau de bord pédagogique à propos des principaux problèmes rencontrés et notions à assimiler lors du traitement de données ouvertes. Rdv sur https://www.spallian.com/2020/10/14/lesexperts-open-data/ [2] Voir https://www.etalab.gouv.fr/la-france-de-nouveau-sur-le-podium-de-lopen-data-en-2019