Pour une Loi de l'Achat Français


Tribune de Yves Jégo, Fondateur de la certification Origine France Garantie




Depuis 1933, les USA - grand pays libéral s’il en est - imposent que les marchés publics américains soient majoritairement réservés aux produits made in USA. L’Europe pourrait s’inspirer de cette méthode et se réformer, afin de permettre à chacun de ses pays membres de réserver, s’il le souhaite, 25% de ses marchés publics à la production nationale.


J’ai proposé aux candidats à la présidentielle de s’emparer de cette idée d’autant que la France va présider l’UE de janvier à juin prochain.



Il faut certes changer les règles, mais cette disposition permettrait de réserver par exemple en France 50 milliards par an aux produits français et de développer de fait dans chaque pays de l’Union une pratique de circuits courts.


L’UGAP, seule centrale d’achat public généraliste, pourrait être chargée de la mise en œuvre de cette législation qui remplirait le carnet de commande de nos usines tout en conservant l’idée de libre concurrence en Europe pour les 75% restant de la dépense publique.

Je suis d’ailleurs certains que de nombreux autres pays de l’Union seraient disposés à adopter ce dispositif de soutien à la production nationale en circuit court.


Cette réforme serait bonne pour l’emploi dans nos territoires, bonne pour la planète, sans coût pour le budget et ne remettrait pas pour autant en cause l’esprit du grand marché européen.

Qu’est-ce qu’on attend ?